Paco et les poivrons

2 millions d'années av. J.-C.

Le savant fou

Les chercheurs d'or

Catégories

Une annonce pop-up hébergée sur Facebook par le site de jeu 888.com a été interdite par le « gardien de la publicité » ASA (Advertising Standards Authority) pour « avoir encouragé les gens à jouer ».

L’ASA a jugé que l’annonce avait utilisé l’idée de la dépendance pour encourager les gens à s’inscrire sur 888.com, afin de recevoir chaque semaine des tours gratuits sur leurs machines à sous.

L’annonce, créée par Online Media Solutions, a été vue sur Facebook, le 24 février, et a reçu une seule plainte.

L’objet de la publicité était une machine à sous, et le titre: « Addicted to slots? » (Accro aux machines à sous?).
L’annonce continuait en faisant l’offre suivante: « Inscrivez-vous en 888Casino et obtenez chaque semaine 7 tours TOTALEMENT GRATUITS, pendant toute l’année! Obtenez la chance de gagner tous les jours. Sans dépôt nécessaire. »

A la suite de l’implication de l’ASA, Cassava Enterprises (Gibraltar), qui exerce ses activités sous 888.com, a déclaré que l’agence de publicité avait créé et publié l’annonce sans son approbation. De plus, a communiqué la société, on n’avait même pas été au courant de ce fait jusqu’à ce que l’ASA n’ait lui envoyé une notification de plainte officielle.

Cassava a aussi déclaré qu’il avait demandé à l’agence d’effacer immédiatement l’annonce, ajoutant que, sans cautionner l’annonce, elle ne lui semble pas être destinée aux enfants, aux jeunes ou aux personnes vulnérables, mais au public masculin du Royaume-Uni âgé entre 29 et 53 ans.

Facebook a répondu en soulignant que les annonceurs étaient les seuls responsables des images de leurs annonces. D’ailleurs, comme les utilisateurs peuvent en exprimer leur opinion, on a pu constater que le taux des réponses négatives n’avait pas été significatif, mais l’annonce avait violé les règles de la publicité sur Facebook, étant par la suite retirée du site.

L’ASA a conclu: « Nous avons considéré que l’annonce banalisait la dépendance au jeu, tolérant et encourageant des comportements de jeu qui pourraient conduire à des préjudices financiers, sociaux ou émotionnels. Nous avons donc conclu que la publicité était irresponsable.. »

Par conséquent, l’annonce n’est plus utilisée sous sa forme actuelle.

Laisser un commentaire